• Une équipe qui fonctionne bien se compose de membres qui se font confiance. Elle n’a pas peur d’affronter les conflits inévitables et se sent investie d’un objectif commun.
  • Les modifications dans l’équipe se font de manière plus durable, plus dynamique et plus efficace si elles s’appuient sur les forces –  cap vers les solutions et les ressources plutôt que vers une longue analyse du problème.
  • Les équipes multiculturelles qui ont appris à tirer profit de leurs différences et de leurs points communs rencontrent plus de succès que les équipes homogènes. Cela prend du temps au début, mais finit par porter ses fruits.
  • Les enquêtes le montrent : les équipes multiculturelles fournissent des prestations soit bien meilleures soit bien moins bonnes que celles des équipes homogènes (Kovach 1980).
    Idéalement, l’évolution des équipes prospères relève de la responsabilité des cadres dirigeants et dans certains cas, un accompagnement externe peut également soutenir et impulser cette évolution.

Additional information